Vous êtes ici : Accueil events SANK (ou la patience des morts)
Maison communale

Place communale, 3
1320 Beauvechain
Tél: 010/86.83.00
Fax: 010/86.83.01
info@beauvechain.be

Heures d'ouverture:
lu-ve: 9h à 12h
Population et Etat civil
lu-ve: 9h à 12h
ve: 17h à 19h
sa: 10h à 12h
Cadre de vie (Urbanisme et Logement)
lu et ve: 9h à 12h
me: 9h à 12h et 13h à 16h30
le 1er mercredi du mois de 17h à 19h
(les services travaillent à bureaux fermés le mardi
et le jeudi)

Numéros d'urgence  ob_3e4252a105fa5551d5e7a988b2f91d80_telephone.png

 

bouton demande de documents.jpg

bouton contact.jpg

 

bouton.jpg

Le conseil énergie du mois:

               gaz-electricite-duale-icone.jpg

"Idées futées:
- La nuit ou la journée quand la maison est vide, une température de 16-17°C suffit amplement;

- Je fais entretenir ma chaudière au gaz tous les deux ans (recommandé) ou ma chaudière au mazout tous les ans (obligatoire depuis 1978);

- Je dépoussière les corps de chauffe tels que radiateurs et convecteurs, de manière à ne pas réduire le rendement d'émission de chaleur."

 

oressansfond.png

L'éclairage public, qu'il fonctionne ou non, vous
coûte 50€/an/poteau.

Une panne? Signalez-le ici!

 

 

SANK (ou la patience des morts)

— Mots-clés associés :

Tragédie poétique d’Aristide Tarnagda - Compagnie de la Guimbarde - (accessible à partir de 14 ans)

SANK (ou la patience des morts)

Valérie Burton

Quoi ?
  • Théâtre
Quand ? Le 24/03/2018,
de 20:30 à 22:30
Où ? Théâtre des 4 Mains, 103 rue Longue, 1320 Beauvechain (La Bruyère)
S'adresser à
Téléphone 010/86.64.04
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Le spectacle s’attache aux dernières minutes de la vie de Thomas Sankara, Président du Burkina Faso. Un homme fascinant porté par un projet révolutionnaire pour son pays et pour l’humanité.

 

Quand l’Homme est venu, son pays était une « synthèse douloureuse de toutes les souffrances de l’humanité». L’Homme voulut faire de son pays une terre de dignité et de liberté. Alors courageusement, il sut redéfinir la somme du possible et du pensable par laquelle le développement d’un pays comptant parmi les plus démunis du monde pouvait être envisagé. L’Homme s’engagea dans un processus de transformation sociale progressiste et progressif, en se préoccupant des besoins prioritaires de son pays. En quelques années, l’Homme fit faire à son pays un bond qualitatif. Mais il restait conscient que les questions essentielles de son peuple étaient celles de tout un continent et de tous les peuples exploités et opprimés. Panafricaniste et antimondialiste, il a su devenir la voix des sans voix.
Par un après- midi, l’Homme fut fauché par des balles assassines. L’Homme est tombé, trahi par celui qu’il considérait comme son frère, mais il avait eu le temps de semer la graine et de l’arroser de son sang. Il aura été le précurseur d’une politique alternative à la dépendance et à l’asservissement, que les institutions économiques mondiales continuent d’encourager par leur modèle de développement fondé sur l’endettement.
L’Homme restera à jamais gravé dans la conscience collective. Et, son exemple servira toujours de bréviaire aux combattants de la libération humaine.
L’Homme s’appelait Thomas Sankara.
 
Prix des places : Adultes : 13€ (16€ le jour même) - Etudiants, seniors, demandeurs d’emploi : 11€ – Article 27 : 1,25 € 
 
Réservations au Centre culturel de la vallée de la Néthen : 010/86.64 04 – reservations@ccvn.be
 
www.4mains.be

 

 

Plus d'information sur cet événement…

bouton betterstreet orange.jpg

 

 

 

bouton event vert blanc.jpg

gnp_pastilleweb.png

banner be alert.png