Beauvechain

 

Beauvechain
Une grande partie du territoire de Beauvechain resta longtemps couverte de bois et de bruyère; les cultures bordaient le ruisseau Nethen. Ce village existe depuis plusieurs siècles, comme en témoigne des fouilles récentes (mise à jour d'anciennes fondations, de fragments de tuiles, de ferrailles, ossements, cendres, poterie brisée, ...).

Dès le Xème siècle, Beauvechain est renseigné parmi les localités qui appartenaient à la Principauté de Liège. L'empereur Frédéric Barberousse (1155) le cite également parmi les possessions épiscopales.

Sept siècles durant, Beauvechain partagea les destinées de Tourinnes-La-Grosse, dont il fut séparé pendant une partie de la domination française (de l'an III à 1811) avant de l'être définitivement en 1841.

Le domaine principal de Beauvechain appartenait à l'abbaye de Gembloux, que plusieurs prince-évêques de Liège ont enrichi. Un grand nombre de fiefs, dans la région de Beauvechain, relevaient de la cour féodale de Liège.

L'église de Beauvechain, remarquable au point de vue architectural, fut construite en 1856. Le mobilier ainsi que les orgues sont très admirés; cet édifice renferme également un baptistère de style roman du Xième siècle, taillé dans du granit de la Meuse. Ce dernier fut retrouvé lors de fouilles en 1875.
 
Actions sur le document