Vous êtes ici : Accueil News Attention au radon!
Maison communale

Place communale, 3
1320 Beauvechain
Tél: 010/86.83.00
Fax: 010/86.83.01
administration@beauvechain.be

Heures d'ouverture:
lu-ve: 9h à 12h
Population et Etat civil
lu-ve: 9h à 12h
ve: 17h à 19h
sa: 10h à 12h
Cadre de vie (Urbanisme et Logement)
lu et ve: 9h à 12h
me: 9h à 12h et 13h à 16h30
le 1er mercredi du mois de 17h à 19h
(les services travaillent à bureaux fermés le mardi
et le jeudi)

Numéros d'urgence  ob_3e4252a105fa5551d5e7a988b2f91d80_telephone.png

 

bouton demande de documents.jpg

bouton contact.jpg

 

Le conseil énergie du mois:

               gaz-electricite-duale-icone.jpg

"Idées futées:
- La nuit ou la journée quand la maison est vide, une température de 16-17°C suffit amplement;

- Je fais entretenir ma chaudière au gaz tous les deux ans (recommandé) ou ma chaudière au mazout tous les ans (obligatoire depuis 1978);

- Je dépoussière les corps de chauffe tels que radiateurs et convecteurs, de manière à ne pas réduire le rendement d'émission de chaleur."

 

oressansfond.png

L'éclairage public, qu'il fonctionne ou non, vous
coûte 50€/an/poteau.

Une panne? Signalez-le ici!

 

 

Attention au radon!

Campagne de prévention

Inodore, incolore et insipide, le radon est un gaz radioactif naturellement présent dans les sols et les roches. Depuis le sous-sol, il peut s’infiltrer dans n’importe quel bâtiment par les fissures, les passages des tuyaux sanitaires et de chauffage, etc. Lorsqu’il est inhalé, il atteint les poumons et irradie les tissus, ce qui peut les endommager et provoquer un cancer. Après la cigarette, le radon est la deuxième cause de cancer du poumon dans notre pays. Il occasion chaque année environ 480 cas de cancer du poumon en Belgique. Pourtant, actuellement, 1,8 % des ménages brabançons connait le taux de radon dans son logement.

 

En Belgique, pour des raisons liées à la nature du sous-sol (présence de schiste), le sud du pays est plus touché par le radon que le nord. Dans la province du Brabant wallon, suite aux mesures réalisées lors des campagnes de détection précédentes, certaines communes ont été identifiées comme à risque de présence du radon. Les communes de Court-Saint-Etienne, Genappe, Ottignies, Mont-Saint-Guibert et Villers-la-Ville sont classées au niveau 2 (plus de 5 % des logements mesurés ont une concentration supérieure au niveau de référence de 30Bq/m³). Les communes de Rebecq, Tubize, Nivelles, Waterloo, Lasne, La Hulpe, Rixensart, Wavre, Beauvechain, Jodoigne, Perwez et Orp-Jauche sont classées au niveau 1 (1 à 5 % des mesures sont supérieures à 300Bq/m³).

 

Réflexe n°1 : ventiler !

 

Une bonne qualité de l’air intérieur du bâtiment est primordiale pour la santé de ses occupants. Le manque de ventilation, particulièrement pendant la période froide de l’année, contribue à augmenter significativement la concentration en radon. La méthode la plus simple et souvent la plus efficace pour s’en préserver consiste donc à ventiler et aérer le bâtiment.

 

Pour les nouvelles constructions comme pour les rénovations, l’étanchéité à l’air entre la dalle du bâtiment et le sol est de la plus haute importance pour éviter l’exposition au radon. La problématique du radon peut être également préoccupante dans les maisons dites « passives » ou « basse énergie », où l’étanchéité à l’air est maximisée, lorsque la ventilation du bâtiment et le renouvellement de l’air ne sont pas suffisants.

 

Comment le détecter ?

 

Un simple test suffit ! Utiliser un détecteur est le seul moyen de savoir si l’on est exposé au radon. Ce détecteur doit être placé dans la pièce la plus fréquentée de la maison. La mesure s’effectue pendant trois mois, au terme desquels le détecteur doit être renvoyé pour analyse au service qui vous l’a livré.

 

Du 1er octobre et 31 décembre 2017, le citoyen belge peut commander un détecteur de radon via le site web www.actionradon.be pour un coût de 20 €. Ce prix comprend :

-          l’envoi du détecteur ;

-          une enveloppe indéchirable non affranchie pour permettre son retour après 3 mois d’exposition ;

-          la communication du résultat ;

-          différents conseils pour diminuer la concentration de radon lorsqu’elle est supérieure à 300Bq/m³ ;

-       la visite de remédiation par des agents du Service d’Analyses des Milieux Intérieurs (SAMI) du Brabant wallon lorsque la concentration en radon est supérieure à 600Bq/m³ afin de réaliser de nouvelles mesures et de conseiller au mieux les occupants dans leurs travaux pour diminuer la concentration en radon.

 

Pour toute information complémentaire, un point de contact est à votre disposition à la Province par téléphone au 010/68.66.36 ou à l’adresse commune@brabantwallon.be.

 

Actions sur le document

bouton betterstreet orange.jpg

 

 

 

bouton event vert blanc.jpg

banner be alert.png