Aller au contenu. | Aller à la navigation

Consultation de la population – Salle sportive polyvalente
Sections
Vous êtes ici : Accueil News Consultation de la population – Salle sportive polyvalente
Maison communale

Place communale, 3
1320 Beauvechain
Tél: 010/86.83.00
Fax: 010/86.83.01
info@beauvechain.be

Heures d'ouverture:
lu-ve: 9h à 12h
Population et Etat civil
lu-ve: 9h à 12h
ve: 17h à 19h
sa: 10h à 12h
Cadre de vie (Urbanisme et Logement)
lu et ve: 9h à 12h
me: 9h à 12h et 13h à 16h30
le 1er mercredi du mois de 17h à 19h
(les services travaillent à bureaux fermés le mardi
et le jeudi)

Numéros d'urgence  ob_3e4252a105fa5551d5e7a988b2f91d80_telephone.png

 

bouton demande de documents.jpg

bouton contact.jpg

 

oressansfond.png

L'éclairage public, qu'il fonctionne ou non, vous
coûte 50€/an/poteau.

Une panne? Signalez-le ici!

 

 

Consultation de la population – Salle sportive polyvalente

Première réunion de débats et de discussions

Le 25 février dernier, les citoyens ont été invités à s'exprimer sur le projet de salle sportive polyvalente.Ce moment d’échanges n’est pas à confondre avec une « consultation populaire » pour laquelle la population est appelée à voter sur une ou plusieurs questions et décisions. Cette consultation de la population du 25 février 2019 avait pour objectifs d’écouter et consulter la population et de disposer d’une série d’idées voire de recommandations permettant aux autorités de mieux analyser le projet de la salle sportive polyvalente dans sa globalité. En aucun cas cette consultation n’a donc une portée juridique ou légale, ce qui n’empêche pas de prendre en considération les propos tenus lors de la soirée dans l’élaboration du projet.

 

Ce compte-rendu reprend, dans un premier temps en guise d’introduction, les idées et intuitions émises par la Commune. Par la suite, le deuxième point détaille les conseils et remarques essentiels donnés par la population lors de la soirée. Enfin, une dernière partie conclue par les pistes et perspectives envisageables. Un tableau récapitule aussi les différentes propositions émises. Ce compte-rendu est par conséquent un résumé des propos qui ont été tenus par les citoyens. Dans le respect de l’anonymat, ces derniers ont été réécrits tout en conservant leur teneur initiale. Ils représentent, autant que faire se peut, une parole citoyenne et commune.

 

Préambule

Ce moment d’échanges n’est pas à confondre avec une « consultation populaire » pour laquelle la population est invitée à voter sur une ou plusieurs questions et décisions. Cette consultation de la population du 25 février 2019 avait pour objectifs d’écouter et consulter la population (1) et de disposer d’une série d’idées voire de recommandations (2) permettant aux autorités de mieux analyser le projet de la salle sportive polyvalente dans sa globalité. En aucun cas cette consultation n’a donc une portée juridique ou légale, ce qui n’empêche pas de prendre en considération les propos tenus lors de la soirée dans l’élaboration du projet.

Ce compte-rendu reprend, dans un premier temps en guise d’introduction, les idées et intuitions émises par la Commune. Par la suite, le deuxième point détaille les conseils et remarques essentiels donnés par la population lors de la soirée. Enfin, une dernière partie conclue par les pistes et perspectives envisageables. Un tableau récapitule aussi les différentes propositions émises. Ce compte-rendu est par conséquent un résumé des propos qui ont été tenus par les citoyens. Dans le respect de l’anonymat, ces derniers ont été réécrits tout en conservant leur teneur initiale. Ils représentent, autant que faire se peut, une parole citoyenne et commune.

1. Les prémices du projet de la salle sportive polyvalente

Ce projet est inscrit dans la déclaration de politique communale 2018-2024. Alors qu’il y est clairement indiqué que la salle sera adjacente aux infrastructures du club de football à La Bruyère, sa situation précise n’est pas encore définie. Il s’agit donc pour l’instant d’un terrain potentiel même si beaucoup de facteurs (propriété de la Commune, centralisation des bâtiments, accès relativement aisé, parking facilement envisageable) motivent à ce que la construction se réalise à cet endroit.

La Commune est par ailleurs consciente d’une série de besoins et d’aspirations comme les souhaits des clubs :

  • d’entreposer du matériel (1);
  • de bénéficier d’infrastructures et de locaux aux normes et de qualité (2) ;
  • et de disposer d’un lieu concentrant une multitude de sports (3). 

En ce sens, la Commune retient aussi que ce projet peut donc renforcer la vie associative-sportive, favoriser la cohésion sociale au travers du sport et plus largement participer au bien-être de la population. Elle est également consciente de la plus-value pour les écoles du territoire qui pourraient bénéficier de nouvelles infrastructures. Par ailleurs, les personnes âgées pourraient aussi participer à des cours de sport de jour.

Plusieurs difficultés apparaissent suite à cette brève analyse introductive. Comment concilier les trois souhaits cités ci-dessus, et, qui ont été aussi émis lors de la soirée ? Qu’entendre par « polyvalence » ? Il était par conséquent important pour la Commune d’entendre la population à ce sujet, d’autant plus qu’aucune étude de faisabilité ou urbanistique n’a été réalisée.

2. Pertinence du projet

Ce point reprend les remarques principales qui ont été discutées au sujet de la pertinence du projet et de sa plus-value pour la commune. Tant les propos négatifs (freins) et positifs (opportunités) y sont relevés.

2.1. Salle sportive polyvalente ou polyvalente sportive ?

Plusieurs remarques ont été faites à propos de la taille et du type de salle envisagée. S’agira-t-il d’une « grande » mono-salle à l’instar d’autres halls omnisports de la région ? Cette salle va-t-elle accueillir un seul sport ? Un citoyen a fait remarquer qu’une offre unique n’allait pas attirer beaucoup de monde. Si cette salle sera « polyvalente », cela veut dire qu’elle doit accueillir une multitude de sports.

Se pose alors la question de la polyvalence. Soit la salle est envisagée comme un lieu polyvalent avant d’être sportif. C’est-à-dire que celui-ci serait multifonctionnel pouvant accueillir des activités autres que sportives. Ou au contraire, elle est sportive avant d’être polyvalente et l’adjectif est considéré ici comme faisant la part belle à plusieurs sports. La deuxième vision semble clairement rejoindre les attentes de l’assemblée. L’idée de « mono-utilisation » est également écartée. Elle aurait aussi une taille pouvant accueillir l’équivalent de trois terrains de basket (44 mètres sur 24 mètres). L’idée d’avoir des salles annexes a aussi été évoquée et a retenue l’attention des autorités.

Il est aussi important de souligner le caractère « sportif » de la salle. Si cette salle accueille d’autres types d’activités, comment le planning horaire va-t-il être géré ? A qui sera la priorité ? Il est certainement plus avantageux de privilégier le sport plutôt que d’autres événements. C’est également un point important à planifier pour respecter le caractère sportif de la salle.

2.2. Le budget

Le budget n’a pas encore été établi à ce jour puisque le projet est à un stade embryonnaire. Une salle de ce type est estimée à plus ou moins 5 millions d’euros. A titre d’exemple, le futur « pôle » sportif de Jodoigne correspond à un investissement entre 35 et 37 millions d’euros. Plus proche du projet évoqué ici, la construction d’un hall polyvalent sur la commune de Clavier a coûté 4 243 523 €. C’est un investissement important qui aura donc un impact sur l’offre des sports envisagée. La Commune ne pourra par conséquent pas couvrir une offre trop large et devra faire des choix (en mutualisant un maximum les sports) afin de baliser au mieux le budget. L’option d’une/des salle(s) accolée(s) aux infrastructures du club de football permettrait de réduire les coûts. Il conviendra d’en étudier la faisabilité et de solliciter les pouvoirs publics afin de bénéficier d’une série de subsides.

 

Par ailleurs, le coût de fonctionnement est également à prendre en considération. La salle de sport de Grez-Doiceau représente un coût annuel de plus ou moins 100.000 € pour la Commune. A Hélécine, les charges de la salle sportive sont de plus ou moins 60.000 €. Il est aussi primordial de chercher des solutions pérennes pour minimiser et partager ces coûts. Concernant la location des infrastructures, un tarif sera probablement mise en place pour les personnes désirant jouer à titre privé. Pour les clubs, et comme la Commune l’accorde déjà actuellement à certains d’entre eux, il ne devrait pas y avoir d’interventions financières de leur part dans les frais de location.

2.3. Quel apport de la salle sur le territoire ?

 Le « pôle » sportif de Jodoigne ne sortira pas de terre avant quelques années. Il concentrera une multitude de sports. Par ailleurs, la salle de Grez-Doiceau offre aussi de belles possibilités sportives. Un peu plus loin encore dans le Brabant wallon, le centre sportif de Louvain-la-Neuve permet la pratique d’une myriade d’activités sportives. Une salle sportive polyvalente sur le territoire de la commune ne serait-elle pas alors de trop ? Plusieurs citoyens ont avancé le fait que les salles citées sont déjà sur-occupées et qu’elles ne peuvent accueillir de nouvelles plages horaires. Cela étant, la Commune ne pourra répondre à toutes les demandes et devra aussi réaliser son projet en fonction d’un budget limité.

Sur le plan de la mobilité, même si la salle semble excentrée, sa situation permet d’accéder aux futures infrastructures via la piste cyclable entre Beauvechain et La Bruyère, via la ligne de bus toute proche ainsi que grâce à un vaste parking existant. A ce propos, il serait opportun de rénover le parking afin d’éviter les nids de poules qui se creusent lors d’intempéries.

3. Pistes et perspectives à envisager

Cette partie résume les premiers besoins relevés par les personnes en présence. Certaines des demandes confirment les points retenus et précédemment évoqués dans la première partie.

3.1. Quelle place pour les clubs du territoire dans ce projet ?

Ne faudrait-il pas privilégier les clubs existants sur le territoire ? Cette question a été posée à maintes reprises par l’assemblée. L’historique des clubs et leur ancrage dans le tissu villageois devraient être des critères à prendre en compte dans l’élaboration de cette future salle. Il convient aussi de ne pas oublier le nombre de membres, et l’impact parfois inéquitable que peut avoir ce critère sur un choix à faire. Plus précisément, cela veut dire que certains sports attirent plus ou moins de personnes s’ils se jouent collectivement ou individuellement. D’aucuns avancent le fait que l’ancienneté du club devrait alors primer sur le nombre de membres.

La gestion de la salle pourra aussi en partie être réalisée par les clubs. Une association de clubs sous statut d’asbl pourrait être envisagée tout comme une régie communale ou une gérance privée. Plus précisément encore, l’intervention des clubs pourrait s’effectuer dans la gestion de la cafétéria comme cela a été évoqué. Une asbl des clubs pourraient en effet gérer ce lieu et bénéficier des rentrées pécuniaires pour investir dans du matériel voire même dans la gestion générale des infrastructures. Cette asbl pourrait également organiser d’autres événements (stage multisports, moments festifs comme une brocante) au bénéfice de l’asbl et donc de tous les clubs.

3.2. Un projet de salle évolutif

Si le coût de la salle pourrait être un frein pour la Commune, pourquoi ne pas alors étaler le projet de construction sur plusieurs années ? Le bâtiment ne pourrait-il pas évoluer en fonction du budget communal ? Cette modulation du bâtiment proportionnelle à sa budgétisation a été émise plusieurs fois par l’assemblée. D’une part, elle permettrait à la Commune de mieux prévoir les fonds nécessaires, et d’autre part,  elle laisserait la possibilité à la Commune d’anticiper au possible les besoins et attentes sportives des citoyens qui se présenteraient dans le temps. La salle ne doit donc pas nécessairement être construite en une fois.

3.3. La salle sportive polyvalente pour une nouvelle offre sportive ?

Les avis étaient plus mitigés sur cette question voire même plutôt négatifs, et ce, pour deux raisons déjà signalées. Premièrement, construire un terrain pour un sport dont il n’existe aucun club sur le territoire peut être extrêmement risqué. C’est-à-dire que l’édification d’une infrastructure sans réelle vision peut mener à un réel échec financier mais également « sportif ». Elle ne répondrait à aucun besoin rejoignant l’intérêt général et ne permettrait pas de rencontrer l’idée d’une construction modulable. Un bâtiment qui se veut évolutif donnerait justement la possibilité de répondre à ces nouveaux besoins sportifs.

Deuxièmement, la création de nouveaux sports élude, en partie, les sports et clubs existants. Si l’idée de répondre prioritairement aux clubs est retenue, tout en mutualisant un maximum les besoins de chacun, est-il nécessaire de proposer de nouvelles activités sportives ? Qui plus est si le bâtiment est modulable et évolutif ? Plusieurs clubs de sports présents sur le territoire de la commune pourraient utiliser la même salle. On pense au judo, au yoga et la gym qui se pratiqueraient dans une pièce unique. La danse pourrait se faire dans la même salle que le tennis de table. Il y a énormément d’alternatives et de possibilités permettant de répondre aux mieux aux attentes des clubs de la commune, et par conséquent à ceux des citoyens. Cela étant, et au vu du nombre assez restreint de clubs sur la commune, l’ajout de nouveaux sports ne peut pas non plus être totalement écarté, d’autant plus si le projet se veut évolutif et en adéquation avec les attentes d’un maximum de personnes.

Enfin, il est primordial de rassembler les clubs autour du projet pour qu’ils puissent clairement définir leurs attentes sportives, techniques et plus globalement la place qui leur sera donnée.

 

 

 

 

4. Tableau récapitulatif de la consultation

Projet de Salle sportive polyvalente

Items/Critères

Opportunités

Freins/Menaces

Vision générale

 

·         Favoriser la cohésion sociale au travers du sport.

·         Centralisation des infrastructures.

·         Terrain envisagé qui est excentré.

Caractère polyvalent

·         Multiplicité des sports.

·         Mutualiser intelligemment l’offre sportive.

·         « Hyperpolyvalence », mauvais pour tous les sports. Risque que la quantité prime sur la qualité.

Budget

·         Non défini pour le moment (compter +/- 5.000.000 €).

·         Concilier le coût de la construction avec les charges de fonctionnement.

·         Petite commune aux moyens limités.

Territoire

·         Les salles des autres communes sont pour la plupart sur-occupées.

·         Piste cyclable toute proche du lieu envisagé.

·         Parking déjà construit mais à rénover.

·         De nombreuses salles existantes dans la région couvrant une large offre sportive.

Soutien aux clubs

·         Coordonner les attentes des clubs.

·         Gérance partagée avec une Asbl des clubs (ou autre).

·         Budget limité qui ne permettra peut-être pas de répondre à toutes les attentes.

Caractère évolutif

·         Permet de répondre à l’évolution des besoins des clubs et des citoyens.

·         Planification du budget optimale.

·         Mieux intégrer une possible nouvelle offre sportive.

·         Projet de longue haleine qui peut s’essouffler avec le temps.

Nouvelle offre sportive

·         A lier au caractère évolutif du bâtiment.

·         Découvrir de nouvelles activités sportives.

·         Elude les clubs du territoire et l’offre sportive existante.

 

 

Actions sur le document

bouton betterstreet orange.jpg

 

 

 

bouton event vert blanc.jpg

banner be alert.png