Aller au contenu. | Aller à la navigation

Les poubelles à puces arrivent à Beauvechain !
Sections
Vous êtes ici : Accueil News Les poubelles à puces arrivent à Beauvechain !
Maison communale

Place communale, 3
1320 Beauvechain
Tél: 010/86.83.00
Fax: 010/86.83.01
info@beauvechain.be

Heures d'ouverture:
lu-ve: 9h à 12h
Population et Etat civil
lu-ve: 9h à 12h
ve: 17h à 19h
sa: 10h à 12h
Cadre de vie (Urbanisme et Logement)
lu et ve: 9h à 12h
me: 9h à 12h et 13h à 16h30
le 1er mercredi du mois de 17h à 19h
(les services travaillent à bureaux fermés le mardi
et le jeudi)

Numéros d'urgence  ob_3e4252a105fa5551d5e7a988b2f91d80_telephone.png

 

bouton demande de documents.jpg

bouton contact.jpg

 

oressansfond.png

L'éclairage public, qu'il fonctionne ou non, vous
coûte 50€/an/poteau.

Une panne? Signalez-le ici!

 

 

Les poubelles à puces arrivent à Beauvechain !

Gros changement en vue au 1e mars 2020.

Merci ! 

Depuis 20 ans, les beauvechainois sont habitués à trier leurs déchets. Beaucoup de chemin a été parcouru, mais il reste des efforts à faire…

 

Notre marché de collecte arrive à terme le 29 février 2020. De nouvelles obligations légales, européennes et wallonnes, imposent un tri des déchets encore plus performant et avec application du coût-vérité pollueur-payeur. L’opérateur en charge de la gestion des déchets en Brabant wallon et les autorités locales de Beauvechain mettent en place une nouvelle organisation des collectes de déchets avec poubelles à puces dès le 1er mars 2020. Le sac blanc d’ordures ménagères sera remplacé par deux poubelles à puces ; l’une pour les ordures organiques, fermentescibles (FFOM – fraction fermentescible des ordures ménagères), et l’autre pour les ordures ménagères résiduaires (OMR). La collecte des PMC (sacs bleus) ainsi que celle des papiers-cartons seront poursuivies comme par le passé.

 

À ce jour, 170 communes sur les 262 que compte la Wallonie collectent les déchets organiques. 115 le font grâce à des conteneurs à puces.

 

 

Le coût-vérité : définition

Le coût-vérité est une obligation légale en Wallonie, applicable depuis 2009. Le coût-vérité résulte de l'application du principe du pollueur-payeur : l'ensemble des dépenses relatives à la gestion des déchets ménagers dans une commune doit être couvert par des recettes spécifiques aux déchets ménagers. En pratique, cela représente entre 95 % et 110 % des coûts sur les ménages. A Beauvechain, nous avons choisi de répercuter 100 % car nous ne voulons pas gagner 1 € sur le dos des citoyens !

 

Le coût-vérité : calcul

Il ne faut pas croire que ce coût est basé uniquement sur les sacs blancs mis dans la rue. Ce coût inclut entre autres :

       L’achat des conteneurs à puces

       La livraison et la gestion des conteneurs à puces

       Passage hebdomadaire du camion de collecte des ordures ménagères et organiques

       La collecte et le traitement de 60 kg d’ordures ménagères par habitant

       La collecte et le traitement de 40 kg de déchets organiques par habitant

       12 vidanges du conteneur d’ordures ménagères

       18 vidanges du conteneur de déchets organiques

       La collecte sélective des PMC (sacs bleus)

       La collecte sélective des P/C (cartons/containers jaunes)

       Le réseau de bulles à verre

       L’accès aux recyparcs (parcs à containers)

       La prévention et la communication

       Le calendrier de collecte

       Les frais généraux

       Les poubelles publiques et les dépôts sauvages non identifiés 

 

Même si ça sera une obligation européenne dès 2023, n’est-ce pas stupide de collecter des déchets organiques à la campagne ?

Non car aujourd’hui on estime qu’il y a environ 50 % de déchets organiques qui se retrouvent dans les poubelles et qui finissent incinérés, même dans les communes rurales.

Non car les déchets collectés finiront dans des unités de méthanisation (production de gaz à partir de déchets organiques). Le bénéfice de l’énergie produite devrait l’emporter sur le transport.

Non car tout le monde n’a pas un compost ou des poules.

Il est important de rappeler qu’il n’est pas obligatoire d’utiliser son quota de déchets organiques et des campagnes de sensibilisation sur les composts continueront à être menées.

 

De quoi parle-t ’on ?

 

Actuellement, le coût des déchets est basé sur des forfaits au volume. Cela a pour conséquence que les ménages qui font attention paient pour ceux qui ne gèrent absolument pas leur production d'ordures ménagères. Les poubelles à puces permettent d'individualiser les coûts. Ainsi, un certain nombre de levées et un poids seront comptabilisés dans votre taxe forfaitaire (= un service minimum). Cette méthode est donc plus équitable.

 

Combien de sacs sont utilisés par habitant en moyenne aujourd’hui ?

A Beauvechain, un habitant utilise en moyenne 20,3 sacs blancs par an, auxquels il faut ajouter ce qui est déposé dans les autres collectes (bulles à verre, cartons, recyparcs, etc.). Cela correspond à 140 kg par habitant par an.

 

Est-ce que je vais avoir assez avec le service minimum ?

Sur base des données des communes qui sont déjà passées au système de poubelles à puces, on estime que 80 à 85 % des ménages ne vont pas dépasser les limites du service minimum.

 

Que se passe-t-il si je dépasse le service minimum ?

Un montant forfaitaire sera facturé par levée et par kg.

 

L'utilisation de ces conteneurs présente de nombreux autres avantages tels que l'amélioration de la propreté publique, l'incitation du citoyen à trier davantage, l'amélioration des conditions de travail du personnel de collecte, etc.

 

Pourquoi ne pas passer à un système avec une plus grande partie variable ?

On dit que le système actuel pénalise les familles qui vivent selon le principe « 0 déchets ».

Tous les ménages produisent des déchets, certains plus, d’autres moins. Certains recyclent beaucoup. Et c’est très bien.

La possibilité de faire payer dès la première collecte et dès le premier kilo a été étudiée. Ce système encourage les dépôts sauvages, l’abus aux recyparcs, etc. Et même avec ce système, chaque ménage devrait payer une taxe correspondant aux coûts mutualisés (environ 2/3 des coûts). Faire miroiter que les bons élèves ne devraient rien payer n’est pas correct.

Pourquoi est-ce que le nouveau système coûte plus cher alors qu’il y a moins de déchet ?

Il parait logique d’espérer payer moins puisque d’une production moyenne de 140 kg par habitant, on veut passer à 100 kg par habitant grâce à un meilleur tri. 

       Il faut acheter les conteneurs à puce, les livrer et les gérer. Les autorités locales de Beauvechain ont choisi d’acheter les conteneurs pour les citoyens et d’étaler ce coût sur 8 ans. Il faut aussi inclure les logiciels et le traitement des données.

       Le marché public de collecte et traitement vient à expiration. Les nouvelles offres reçues sont beaucoup plus élevées.

       La collecte par container prend 4 à 5 fois plus de temps que la collecte de sacs.

       Le tri sélectif coûte plus cher (gestion des recyparcs). 

 

Concrètement

Le lundi 21 octobre 2019, le Conseil communal a marqué son accord de principe sur la collecte des déchets ménagers à l’aide de conteneurs à puces.


Dois-je m’attendre à payer plus ?

Oui et non selon les cas.

La taxe communale va augmenter mais il ne faudra plus acheter de sacs blancs.

Un ménage de 4 personnes avec une production moyenne de 20,3 sacs par habitant payait en 2019 : 85 € (taxe) + 101,5 € (4x20,3x1,25) = 186,5 €.

Un ménage de 4 personnes avec une production légère de 1 sac par semaine payait en 2019 : 85 € (taxe) + 65 € (52x1,25) = 150 €.

Un ménage de 4 personnes paiera en 2020 : 180 €.

 

Est-ce que les taxes vont augmenter ?

Oui puisque la commune est obligée de couvrir le coût-vérité.

Ces taxes augmenteraient de toute façon sans le passage aux poubelles à puces car le coût de la collecte et du traitement augmente chaque année.

En passant au système de poubelles à puces, la taxe augmente la première année (achat de conteneurs, distribution, suivi, etc.) mais ne devrait plus bouger pendant plusieurs années car la quantité totale de déchets sera plus basse.

Au final, le coût moyen par ménage sera plus bas avec le nouveau système d’ici quelques années.

 

Montants des nouvelles taxes :

- 90,00 € pour un ménage d'une personne

- 130,00 € pour un ménage de deux personnes

- 155,00 € pour un ménage de trois personnes

- 180,00 € pour un ménage de quatre personnes et plus

- 180,00 € pour les secondes résidences

- 180,00 € pour les logements utilisés pour l'exercice d'une activité de quelque nature qu'elle soit,

lucrative ou non.

 

Service minimum de base :

- 60 kg par an et par habitant de déchets ménagers résiduels

- 40 kg par an et par habitant de déchets organiques

- 12 levées annuelles de déchets ménagers résiduels

- 18 levées annuelles pour les déchets organiques

 

Est-ce qu’on ne va pas encourager les dépôts sauvages ?

On avait déjà dit cela lors du passage aux sacs payants, force est de constater que cela n’a pas été le cas.

 

Finalement, pourquoi passer aux poubelles à puce ?

·         Pour réduire la masse globale de déchet

·         Pour trier et recycler plus et mieux

·         Pour répondre aux attentes sociétales, environnementales et de développement durable.

 

A vos agendas !

 

Des courriers vous seront adressés prochainement et expliqueront les différentes étapes du processus de changement. A cela s'ajoutent des réunions d'information :

 

Mardi 14/01/2020 à 19h30 :  Salle des Fêtes - Rue Auguste Goemans 20A à 1320 Hamme-Mille

Jeudi 16/01/2020 à 15h00 :  Salle du Vert Galant - Place Communale, 5 à 1320 Beauvechain

Jeudi 16/01/2020 à 19h30 :  Salle du Vert Galant - Place Communale, 5 à 1320 Beauvechain

Mercredi 22/01/2020 à 19h30 : Maison de Village de L'Ecluse - Rue de Gaët, 25 à 1320 L’Ecluse

 

Contact : Vincent Bulteau, Conseiller en environnement, 010 86 83 13 – environnement@beauvechain.be

 

Actions sur le document

bouton betterstreet orange.jpg

 

 

 

bouton event vert blanc.jpg

banner be alert.png